Le fret aérien : tout savoir sur les prix au kilo en fonction des tarifications

Tarification du fret aérien

Mode de transport de marchandises incontournable pour le commerce international et l’exportation. le fret aérien permet d’acheminer rapidement et efficacement une grande quantité de produits sur de longues distances. Cependant, comme pour toute prestation, il faut connaître les différentes composantes du prix au kilo lorsqu’on choisit ce type de transport. Dans cet article, nous aborderons les trois principales tarifications que vous devriez avoir à l’esprit si vous cherchez à mieux comprendre le coût du fret aérien :

  • La tarification générale
  • La tarification à l’UDL (Unité de Diplôme Logistique)
  • Les tarifications spécifiques.

Comprendre la tarification générale du fret aérien

Le prix du fret aérien varie en fonction des destinations et des compagnies aériennes. Ainsi, pour obtenir le meilleur tarif possible pour l’expédition de vos marchandises, comparez les offres des différents acteurs du marché.

La tarification générale représente la tarification commune utilisée par l’ensemble des opérateurs de fret aérien. Elle se base sur poids brut des marchandises et s’exprime en euros par kilogramme (€/kg). Pour calculer le prix total du fret, il suffit donc de multiplier le tarif au kilo par la quantité de marchandises à expédier.

Cependant, certaines destinations ou compagnies aériennes peuvent appliquer des tarifs minimum pour l’envoi de marchandises. Cela signifie que même si le poids total est faible, le prix reste inchangé selon un seuil minimal défini. Par exemple, une compagnie pourrait offrir un tarif de 2€/kg avec un minimum de facturation de 50€, ce qui implique un montant minimum de 50€ indépendamment du poids réel des marchandises.

Les surcharges variables dans la tarification générale

Les compagnies aériennes et les autorités locales imposent parfois des surcharges en plus de la tarification générale. Ces surcharges varient en fonction de différents facteurs :

  • Frais de sécurité : ils assurent la sécurité du fret aérien lors de son transit par contrôle, surveillance et procédures spéciales.
  • Surcharges carburant : liées aux fluctuations du coût du pétrole, elles sont régulièrement revues et ajustées par les compagnies aériennes.
  • Taxes locales et droits d’aéroport : ces frais peuvent varier en fonction des pays de départ et d’arrivée, ainsi que des règles en vigueur dans chaque région concernant l’importation et l’exportation de marchandises. Découvrir les incoterms FCA et DDP.

@la.chaine.aero #Airbus lance une nouvelle compagnie de fret aérien #a300 #beluga #aviation #pilote #planelovers ♬ War Worship – Spiritual Warfare Music Epic

La tarification à l’UDL : une tarification différente selon le volume des marchandises

La tarification à l’Unité de Diplôme Logistique (UDL) est basée sur la notion de rapport poids/volume, qui permet d’équilibrer les paramètres tels que le poids réel et le poids volumétrique des marchandises. Cela signifie que plus une marchandise est volumineuse par rapport à son poids réel, plus le coût du fret aérien s’en trouve impacté.

Les compagnies aériennes utilisent généralement un facteur fixe, appelé facteur de chargement, pour appliquer cette tarification. Ce facteur exprime le rapport entre le volume des marchandises en mètres cubes (m3) et leur poids en tonnes (T). Le poids volumétrique est ainsi calculé en multipliant le volume des marchandises par ce facteur. La formule suivante est couramment utilisée :

Poids volumétrique (kg) = Volume des marchandises (m3) x Facteur de chargement (kg/m3)

Le prix total du fret se calcule alors en prenant en compte le poids supérieur entre le poids réel et le poids volumétrique.

Exemple de tarification à l’UDL

Imaginons que vous souhaitiez expédier 10 cartons contenant chacun une enseigne lumineuse. Chaque carton pèse 10 kg et a un volume de 0,05 m3. Le facteur de chargement proposé par la compagnie aérienne est de 200 kg/m3. Pour calculer le coût du fret à payer, on procède comme suit :

  1. Calculons d’abord le poids volumétrique : (0,05 m3 x 10 cartons) x 200 = 100 kg
  2. Le poids réel des marchandises étant de 100 kg également (10 cartons de 10 kg), aucun surcoût ne sera appliqué dans ce cas pour le fret aérien.

« L’avion reste le moyen de transport le plus sûr ! C’est ça oui et pourquoi les aéroports on appelle ça un terminal ? »

Gad Elmaleh (comique, Maroc & Canada)

Les tarifications spécifiques du fret aérien

Il existe des tarifications spécifiques pour certains types de marchandises ou pour des services additionnels. Ce sont souvent des tarifs déterminés en fonction des contraintes logistiques supplémentaires et des exigences réglementaires liées au transport de ces produits particuliers. Parmi les exemples courants de tarifications spécifiques, on peut citer :

  • Les marchandises dangereuses (produits inflammables, toxiques, radioactifs…)
  • Les animaux vivants
  • Les produits périssables
  • Les œuvres d’art
  • Les bagages non accompagnés ou excédentaires.

Ces tarifications peuvent être fixes ou variables en fonction des caractéristiques propres aux marchandises concernées et des risques associés à leur transport.