La comptabilité des vêtements de travail : comment effectuer la classification adéquate ?

Comptabilité des vêtements de travail

Les vêtements de travail s’avèrent indispensables pour de nombreuses entreprises, assurant une identité visuelle et une protection pour les employés. Mais, quel compte comptable utiliser pour bien gérer ces dépenses concernant les vêtements de travail stockés, non stockés et ceux loués ?

Comprendre les enjeux de la comptabilité des vêtements de travail

Dans le cadre des activités quotidiennes d’une entreprise, les vêtements de travail peuvent constituer un poste important de dépenses. Ils peuvent être nécessaires pour garantir la sécurité au travail par exemple dans le secteur du BTP ou renforcer l’appartenance à l’entreprise par exemple les blouses de travail dans la restauration rapide. Un suivi régulier et précis du compte comptable dédié aux vêtements de travail permet de faciliter la prise de décision et d’optimiser le budget consacré à cela.

« Les vêtements sont la dernière priorité d’un ingénieur, pour peu qu’ils soient adaptés à la température ambiante et ne franchissent pas le seuil de la décence. »

Dilbert (BD, Etats-Unis)

Les différents types de vêtements de travail et leur traitement comptable

Pour mieux gérer ces dépenses, il convient de prendre en compte les différents types de vêtements de travail. On distingue :

    • Les vêtements de travail stockés : Ce sont les stocks de vêtements qui sont achetés en grande quantité et conservés dans les locaux de l’entreprise

    • Les vêtements de travail non stockés : Ils correspondent aux vêtements achetés ponctuellement pour les besoins spécifiques d’un employé

    • Les vêtements de travail loués : Ce sont les vêtements fournis par une entreprise externe, en contrepartie d’un loyer faisant l’objet d’une facturation régulière

Choisir le bon compte comptable pour les vêtements de travail stockés et non stockés

La classification des vêtements de travail dans la comptabilité dépend essentiellement de leur nature. Pour les vêtements de travail stockés et non stockés, il convient généralement d’utiliser un compte de classe 6,

Ce compte correspond à la catégorie « Charges », qui englobe toutes les dépenses relatives à l’exploitation courante de l’entreprise. Les vêtements de travail peuvent être classifiés notamment dans les sous-classes suivantes :

    1. Compte 6061 : Achats de matières premières (A).

    1. Compte 6062 : Achats de fournitures et consommables (B) ou Achats d’emballages (C).

    1. Compte 6063 : Achat d’autres approvisionnements.

En fonction de la politique de votre entreprise et de la nature des vêtements de travail concernés, vous pouvez choisir le compte le plus pertinent pour classer ces dépenses. Cela permettra de faciliter le suivi et le contrôle des coûts liés à l’achat de ces vêtements.

Quel compte pour les vêtements de travail stockés ?

Pour les vêtements de travail stockés, utilisez un compte de classe 2, correspondant aux comptes d’immobilisations. Cela permettra d’amortir leur valeur sur une période donnée et de mieux maîtriser les dépenses liées à leur achat.

Quel compte pour les vêtements de travail non stockés ?

En ce qui concerne les vêtements de travail non stockés, vous pouvez opter pour un compte de charges au compte 6061, 6062 ou 6063, en fonction du type d’achats réalisés. Vous pouvez également choisir d’affecter ces dépenses à un sous-compte spécifique, dédié uniquement aux achats de vêtements de travail ponctuels.

La classification des vêtements de travail loués

Dans le cas des vêtements de travail loués, la situation s’avère quelque peu différente. En effet, il ne s’agit pas d’un achat, mais d’une location, généralement assortie d’un contrat de maintenance et d’entretien. Pour traiter ces dépenses dans votre comptabilité, il convient alors d’utiliser un compte de classe 6.

Ce compte correspond notamment au poste « Prestations de services extérieures » et englobe plusieurs sous-classes détaillées ci-après :

    1. Compte 6133 : Location de mobiliers et matériels industriels, commerciaux ou administratifs.

    1. Compte 6135 : Location du matériel d’entretien (qui peut inclure les vêtements).

    1. Compte 6157 : Entretien et maintenance des biens loués.

Dans l’hypothèse où la location des vêtements comprend également un contrat de maintenance et d’entretien, il sera alors nécessaire de répartir le montant total de la facture entre ces différents comptes pour refléter la réalité des dépenses engagées par l’entreprise dans ce domaine.

Le choix du compte comptable adéquat pour les vêtements de travail dépend de plusieurs facteurs tels que leur nature (stockés, non stockés ou loués) et le type de dépenses engagées par l’entreprise. Maîtriser cette classification facilite le suivi de ces coûts et optimiser la gestion budgétaire de l’entreprise.