Guide complet pour choisir son datacenter en France

Salle blanche d'un datacenter

La sélection d’un datacenter reste un processus crucial pour les entreprises désirant assurer la sécurité, la disponibilité et l’intégrité de leurs données. En France, cette démarche est particulièrement influencée par des normes strictes comme le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) et des certifications essentielles telles que l’ISO 27001. Ce guide vous aidera à comprendre les critères essentiels permettant de choisir un datacenter adéquat, tout en respectant la législation en vigueur et en garantissant une qualité de service optimale.

Comprendre les certifications et normes réglementaires

En France, la conformité aux règles de RGPD n’est pas seulement une question de conformité légale mais aussi un gage de confiance et de qualité. Les datacenters doivent donc aligner leur gestion des données personnelles avec ces exigences pour éviter les sanctions considérables pouvant découler du non-respect de ces normes. Pour garantir cette conformité, la certification ISO 27001 s’avère souvent recherchée. Elle certifie qu’un centre de données offre une sécurité de premier niveau contre les accès non autorisés ou les fuites de données. Pour obtenir plus de détails concernant les spécificités de cette certification, découvrez plus d’infos ici.

Évaluer la localisation et l’accessibilité du datacenter

La localisation d’un datacenter impacte de nombreux aspects tels que la latence réseau, les risques liés au climat ou encore la facilité d’accès pour la maintenance. Choisissez un datacenter bien situé qui minimise le risque de catastrophes naturelles ou industrielles susceptibles d’affecter les opérations. 

Maintenance du datacenter

En outre, un site accessible facilite les interventions techniques rapides, un point crucial pour la maintenance et la réparation des serveurs. Assurez-vous de :

      • la sécurité physique : Proximité à des services d’urgence, zones peu sujettes aux aléas naturels.

      • la connectivité : Présence de multiples points d’accès internet pour assurer une bonne redondance réseau.

    « Les données, c’est l’or noir de demain. »

    Thierry Breton (dirigeant d’entreprises, France)

    Assurer la continuité avec la redondance et la duplication

    Les stratégies de redondance et de duplication garantissent une haute disponibilité des services même en cas de panne matérielle ou logicielle. Avant de faire votre choix, vérifiez que le datacenter propose :

        • Systèmes de refroidissement : Duplication des systèmes de climatisation essentiels à la protection des équipements.

        • Alimentation électrique : Sources multiples pour prémunir contre les coupures et garantir un fonctionnement ininterrompu.

      Peser les options de tier et le niveau de service nécessaire

      L’échelle de Tier, allant de I à IV, définit le niveau de complexité et de robustesse d’un datacenter. Un Tier IV, par exemple, représente ce qu’il y a de mieux en termes de sûreté d’infrastructure et de disponibilité prévue (presque 100% d’uptime). Évaluer le niveau de tier approprié nécessite une analyse rigoureuse de vos besoins actuels et futurs en termes de traitements de données. De grosses installations demandant une disponibilité critique tendront vers un Tier III ou IV, tandis que des petites entreprises avec moins de dépendances critiques peuvent opter pour un Tier II.

      Considérer le rapport qualité-prix

      Le coût reste un facteur décisif dans le choix d’un datacenter. Ne fondez pas votre choix uniquement sur le prix, mais prenez en considération le service client, les SLA, les options incluses et les frais opérationnels indirects. Comparez plusieurs offres avant de vous décider afin de trouver le meilleur équilibre entre coût et qualité de service.

          • Coûts cachés : Soyez vigilant quant aux frais supplémentaires non inclus dans l’offre initiale.

          • Services additionnels : Parfois, des services comme la gestion proactive des incidents, le monitoring 24/7 et le support technique se révèlent inclus, ajoutant de la valeur à l’offre.